Ana Mendieta
Le temps et l'histoire me recouvrent
du 16 octobre 2018
au 27 janvier 2019
Concorde, Paris

Voir le portrait filmé de l'exposition :

Première exposition muséale de grande envergure consacrée à l’œuvre filmique d’Ana Mendieta (La Havane, 1948-New York, 1985), artiste cubano-américaine reconnue internationalement, « Ana Mendieta. Le temps et l'histoire me recouvrent » rassemble vingt films et près d'une trentaine de photographies associées.

Ana Mendieta est considérée comme l’une des artistes les plus prolifiques et novatrices de la période de l’après-guerre. Les expositions qui lui ont été récemment consacrées en Europe (Berlin, Londres, Prague, Salzbourg, Turin et Umeå) ont mis en lumière la puissance de sa vision artistique tout autant que l’influence qu’elle a exercée sur les générations d’artistes lui ayant succédé, une œuvre dont le retentissement sur le public de tous âges et de toutes origines ne se dément pas.

Au cours de sa brève carrière, de 1971 à 1985, Ana Mendieta produit un ensemble remarquable d’œuvres : dessins, installations, performances, photographies et sculptures, mais aussi films. Son travail filmique, moins connu, n’en constitue pas moins un corpus d’œuvres particulièrement impressionnant et prolifique : les 104 films qu’elle a réalisés de 1971 à 1981 lui ont conféré le statut de figure incontournable dans le domaine des arts visuels pluridisciplinaires qui a émergé au cours des années 1970 et 1980.

S’appuyant sur des travaux de recherche inédits, l’exposition du Jeu de Paume replace les films de l'artiste de la périphérie au centre de son travail. Elle s’articule autour des thèmes récurrents qu’ils explorent – la mémoire, l’histoire, la culture, le rituel et le passage du temps –, souvent évoqués au travers de la relation du corps et de la terre. Majoritairement tournés dans un environnement naturel, ils font la part belle à son intérêt pour les quatre éléments, la terre, l’eau, l’air et le feu.

[...]


Commissaires : Lynn Lukas et Howard Oransky.

Organisée par la galerie Katherine E. Nash de l’université du Minnesota, en collaboration avec le Jeu de Paume pour sa présentation à Paris, l’exposition « Ana Mendieta. Le temps et l'histoire me recouvrent » a pu se concrétiser notamment grâce au bureau du doyen du département de lettres et sciences sociales et humaines de l’université du Minnesota, le National Endowment for the Arts, un don d’Agnes Gund, la Harlan Boss Foundation for the Arts, Kate et Stuart Nielsen, Syma Cheris Cohn, Metropolitan Picture Framing, Epson Corporation et Tierney Brothers Corporation.


Partenaires médias : A NOUS PARIS, Libération
Document PDF téléchargeable

En ligne


Articles liés