Manifeste Chthulucene
Manifeste Chthulucene DONNA HARAWAY

Création en ligne

LE MANIFESTE CHTHULUCÈNE DE SANTA CRUZ -DONNA HARAWAY

Dans le cadre de A propos du Chthulucène et de ses espèces camarades

Du 01 octobre 2017 au 31 mai 2018

Jeu de Paume en ligne

À propos du Chthulucène et de ses espèces camarades, de Donna Haraway inaugure le projet « A propos du Chthlucène et de ses espèces camarades » proposé par Maria Ptqk pour l’espace virtuel du Jeu de Paume.

Caractéristiques des avant-gardes, les manifestes et les néologismes sont fréquents aussi dans l’écriture singulière de Donna Haraway, qui combine philosophie post-structuraliste, histoire culturelle de la science, féminisme socialiste et littérature cyberpunk. Mais contrairement aux précédents manifestes, celui-ci se présente séparément de l’œuvre centrale qu’est Staying with the Trouble : Making Kin in the Chthulucene, sous une forme beaucoup plus brève et explicitement situé dans un contexte social et intellectuel particulier.

Écrit dans la ville de Santa Cruz en Californie, où Donna Haraway vit et enseigne, ce manifeste expose les inspirations multiples et tentaculaires du Chthulucène: la Gaïa de Isabelle Stengers et Bruno Latour, avec laquelle il partage l´indifférence face au destin de l´humanité ; la diffraction de l’espace-temps des champs quantiques de Karen Barad ; l´observation attentitive de Vinciane Despret ou de Hannah Arendt ; les biologies sauvages d’Anna Tsing, ou encore l’idée de Lynn Margulis delon laquelle « les relations d’intimité entre inconnus » seraient le moteur de l’évolution. Le cœur de l´idée de Haraway est que la vie, dans ses manifestations diverses, ne se fait jamais elle-même (autopoïèse) mais se fait toujours à plusieurs, avec d´autres (sympoïèse) dans le cadre de processus dynamiques où interviennent molécules, cellules, organismes, écosystèmes ou assemblages techno-naturels remettant en cause les concepts d’individu ou autonomie.

Donna Haraway

Donna Haraway est professeur émérite du Département d’histoire de la conscience et de celui des études féministes de l’Université de Californie à Santa Cruz. Chercheur éminent dans le domaine des études scientifiques et technologiques, ses travaux ont contribué à l’étude des relations humain-machine et humain-animal et ont suscité des débats sur la primatologie, la philosophie et la biologie du développement. Elle est l’auteur de nombreux livres et essais tels que « Manifeste Cyborg : Science, technologie et féminisme socialiste à la fin du XXe siècle » (1985), « Savoirs situés : la question de la science dans le féminisme et le privilège de la perspective partielle » (1988), Modest−Witness@Second−Millennium.FemaleMan−Meets−OncoMouse: Feminism and Technoscience (1997) ou When Species Meet (2007). Haraway a reçu le prix J. D. Bernal de la Society for Social Studies of Science en 2000 et le prix Pilgrim de la Science Fiction Research Association en 2011 pour ses contributions à la recherche autour du SF et la fantaisie.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Donna_Haraway

Le Manifeste Chthulucène de Santa Cruz est publié dans Planète Laboratoire 5: Capitalisme Alien. Une xénopolitique de l´Anthropocène de Bureau d´études et Ewen Chardronnet, 2016 (version revue pour Manifestly Haraway, University of Minnesota Press, 2015). Ce texte déploie ses tentacules dans plusieurs sens, parmi lesquels :
Donna Haraway, Staying with the Trouble: Making Kin in the Chthulucene, Duke University Press, 2016 (traduction en français à paraître en 2018).
Donna Haraway, Manifeste des espèces de compagnie. Chiens, humains et autres partenaires, Editions de l’éclat, 2010.
Anna Tsing, « Unruly Edges: Mushrooms as Companion Species », Environmental Humanities, vol. 1 (November 2012): 141–54.
Karen Barad, Meeting the Universe Halfway: Quantum Physics and the Entanglement of Matter and Meaning, Duke University Press, 2007.
Vinciane Despret, “Sheep Do Have Opinions”, Making Things Public, édité par Bruno Latour et Peter Weibel, MIT Press, 2005.
Natasha Myers et Carla Hustak, “Involutionary Momentum: Affective Ecologies and the Sciences of Plant/Insect Encounters”, differences: a journal of feminist cultural studies 23(3): 74-117. Numéro spécial “Feminist Theory Out of Science”.
Isabelle Stengers, Au temps des catastrophes. Résister à la barbarie qui vient, Les Empêcheurs de penser en rond, 2009.
Maria Puig de la Bellacasa, Science et épistémologies féministes. Les savoirs situés de Sandra Harding et Donna Haraway, Harmattan, 2014.
Sophie Lewis, “Cthulhu plays no role for me”, Viewpoint Magazine, mai 2017.

Les visions relationnelles du Chthulucène sont redevables des échanges du groupe de lecture autour de l´œuvre de Haraway initié par Helen Torres dans la librairie La Canibal à Barcelone.