C'est grâce à son goût pour les insectes et à son obsession pour la vie des étangs, dont il collectait des fragments pour les inspecter au microscope, que Stephen Gill en est venu, à un très jeune âge, à s'intéresser à la photographie. Depuis plus de quarante ans, il interagit avec les espèces non humaines via le medium photographique. Il a ainsi produit plusieurs séries iconiques et qui ont ébranlé le canon, telles The Pillar, Talking to Ants et Night Procession. J'avais envie d'interroger la face non anthropocentrique de cet homme. Federica Chiocchetti


1. Comment en êtes-vous venu à vous intéresser aux animaux ?

Collage, 1982 © Stephen Gill




2. Que pensez-vous que les animaux pensent de vous ?

The Pillar, 2017–2019 © Stephen Gill https://jeudepaume.org/questions-images-avec-stephen-gill/




3. Qu’aimeriez-vous leur dire ?

B-Sides, 2008–2009 © Stephen Gill




4. Combien de temps pouvez-vous passer seul ?

Stephen Gill, 1982 © Stephen Gill.




5. Pouvez-vous décrire le sentiment de se trouver au milieu de nulle part ?

Please Notify the Sun, 2020 © Stephen Gill




6. Quel est votre son ou bruit préféré ?

Night Procession, 2014–2017 © Stephen Gill




7. Qu’avez-vous trouvé sous la terre ?

Buried, 2005 © Stephen Gill




8. Qu’est-ce qui vous emmerde vraiment ?

Coming up for Air, 2008–2009 © Stephen Gill




9. Que vous veulent les images ?

Hackney Wick, 2001–2003 © Stephen Gill





Questions : Federica Chiocchetti / Photocaptionist
Images : Stephen Gill