Info

Le Jeu de Paume – Paris est fermé jusqu’au 28 septembre 2024 en raison des JOP de Paris 2024. Le Jeu de Paume – Tours est ouvert.

Header img
José Clemente Orozco Painting, 1926, Collection Ricardo B. Salinas Pliego

Conférence

Une version romancée de l’histoire de l’art militant au Mexique ?

Tina, Diego et les autres, sous la plume d’Olivier Debroise

Mardi 30 avril 2024 • 19:00

Jeu de Paume - Paris

Par Annabela Tournon, historienne de l’art

Dans le cadre de l’exposition Tina Modotti. L’œil de la révolution, la critique d’art Annabela Tournon décrypte l’œuvre d’Olivier Debroise, l’un des auteurs les plus passionnants de l’historiographie de l’art mexicain moderne et contemporain.

Né à Jérusalem en 1952, mort à Mexico en 2008, Debroise va participer à une relecture importante de l’histoire de la modernité au Mexique, tout en accompagnant la génération des peintres dite Neomexicanista dans les années 1980. Dans les années 1990, il devient l’un des observateurs et critiques privilégiés de la « mondialisation de l’art » qui transforme les scènes artistiques, notamment au Mexique, en plein soulèvement Zapatiste. Également auteur de romans dont les personnages principaux ne sont autres que Diego Rivera, Tina Modotti, ou encore Vidali et « les hommes de Moscou », Debroise fait sans doute partie de la dernière génération d’historiens et historiennes de l’art au Mexique en qui la querelle politique entre Staliniens et Trotskistes trouvait un écho stimulant et créatif.

Cette conférence sera l’occasion de revenir sur la fabrique des généalogies artistiques et politiques au Mexique, lesquelles couvrent les années 1920 jusqu’aux années 2000, au sein desquelles Debroise s’est distingué dans une veine baroque.

biographie

Annabela Tournon Zubieta est critique d’art, actuellement enseignante à l’École des Arts Décoratifs à Paris. Ses recherches portent sur l’art moderne et contemporain, à l’intersection de l’histoire sociale et politique, de celle des gestes et des techniques, de problématiques féministes et décoloniales, en particulier en Amérique latine. Elle a organisé plusieurs expositions autour du movimiento de los Grupos dans les années 1970 au Mexique, et participé à la Red Conceptualismos del Sur et au collectif Observatoire : Globalisation, art et prospective à l’INHA, ainsi qu’à plusieurs projets collectifs d’édition et de traduction.

infos pratiques

Tarif plein : 6 € / tarif réduit : 4 €