fbpx

Fermé

Le Jeu de Paume – Paris est actuellement fermé. Découvrez l’exposition Renverser ses yeux. Autour de l’arte povera dès le 11 octobre.

Création en ligne

MY GOOGLE SEARCH HISTORY - ALBERTINE MEUNIER

Dans le cadre de "Erreur d'impression publier à l'heure du numérique"

Du 23 octobre 2012 au 07 avril 2014

Jeu de Paume en ligne

My Google Search History de Albertine Meunier fait partie de l’exposition « Erreur d’impression publier à l’heure du numérique»  proposée par  Alessandro Ludovico, pour l’espace virtuel du Jeu de Paume.

Depuis quelque temps déjà, un certain nombre d’artistes exposent leurs données à caractère personnel, ce geste étant pensé comme une forme de performance. Depuis la seconde vague du net.art jusqu’aujourd’hui, on recense différents exemples d’auto-exposition volontaire, qui ont sur le public un impact émotionnel incontestable. Avec My Google Search History, Albertine Meunier se situe dans la lignée de ce mouvement. En 2006, elle entreprend de conserver consciencieusement l’« historique » de ses recherches sur le web effectuées via Google et décide de le mettre en ligne quelques années plus tard. La chronologie des mots clés peut ainsi être téléchargée, faire l’objet d’une recherche, et être lue et écoutée en séquence par le biais d’une page Internet. Enfin, l’artiste décide de l’imprimer sous forme de livre physique, manière de graver dans le marbre le concept d’origine. Sur le plan conceptuel, cette œuvre peut être vue comme une série de tweets ou de publications sur Facebook, une sorte de journal intime numérique rédigé dans une forme linguistique qui lui est propre. Cette forme bien particulière est une séquence de mots et de courtes phrases, parfois totalement sans rapport, parfois unis par un lien logique, qui confèrent au texte, dans son ensemble, une qualité poétique intrinsèque. Globalement, le texte nous informe sur l’artiste, sur ses intérêts et ses besoins soudains au court du temps, de sorte que le lecteur est invité à se faire voyeur et devient doublement coupable, car, en vertu de l’accord de licence de Google, ces données ne sont pas destinées à être diffusées. Ce journal intime, dans toutes ses déclinaisons, y compris la version hors ligne imprimée, devient dès lors le portrait d’une famille de données ayant recouvré la liberté.

Albertine Meunier

Albertine Meunier pratique l’art dit numérique depuis 1998 et utilise tout particulièrement Internet comme matériau. Elle se définit elle-même comme une net artiste. Ces travaux questionnent, autant de manière critique que ludique, les grands acteurs de l’Internet tel que Google, Twitter ou Facebook et le nouveau monde qui nous entoure, nouveau monde, qui remplit de transistors et microprocesseur, vit à la vitesse de la lumière des réseaux. Ainsi, elle travaille plus particulièrement autour des grands thèmes suivants : l’esthétique de l’Internet, la matérialité et la matérialisation de l’Internet mais explore aussi l’accumulation infinie que provoque la forme numérique.
https://www.albertinemeunier.net/albertine_meunier_bio.htm