Info

Le Jeu de Paume – Paris est fermé jusqu’au 28 septembre 2024 en raison des JOP de Paris 2024. Le Jeu de Paume – Tours est ouvert.

Header img
© Clara Jo

Création en ligne

Vers l'horizon

De Clara Jo

Du 16 octobre 2023 au 14 avril 2024

Jeu de Paume – en ligne

Vers l’horizon est un projet de création en ligne qui révèle les archives de recherche personnelles générées par Clara Jo pendant la réalisation de son film Nids de Basalte, Nids de Bois (2023).

Le projet en ligne

Cette œuvre en ligne réunit et remixe des documents d’archives, des textes poétiques, des récits mythologiques, des références visuelles, des croquis, des animations 3D et des matières premières filmiques collectés et retravaillés par l’artiste pour explorer des lieux et des bâtiments liés à l’isolement physique et psychologique de l’Antiquité à nos jours.

Autant le film que la pièce en ligne, proposent une réévaluation critique des déplacements des êtres humains, des animaux, des plantes et des microorganismes le long des anciennes routes maritimes. À travers un récit hybride qui inclut le regard non-humain, l’artiste réfléchit aux notions de régénération, de vie et de mort à travers les traces des architectures dédiées à la quarantaine, souvent situées sur des îles et dans des archipels d’anciennes colonies européennes. L’histoire des épidémies est fréquemment racontée à travers un prisme colonial, ce qui a donné lieu à des termes scientifiques problématiques pour la contagion, tels que « exposition » et « premier contact », qui continuent de façonner les notions sociétales liées à la santé. Le travail de Clara Jo examine les flux maritimes et épidémiologiques, la circulation de maladies contagieuses et la manière dont la peur est implantée dans nos systèmes de vie.

© Clara Jo

Cette plate-forme interactive dévoile les techniques narratives de l’artiste, basées sur la recherche spéculative, et rassemble différents types de contenus, médias et textures. Visuellement, le projet ressemble à un flux incessant de pensées se rapprochant et s’éloignant d’un horizon infini, une invitation à converser au sein des archives personnelles de l’artiste, à écouter et à lire le terrain, autrement, dans les mondes nautiques.

© Clara Jo

le film

Le film Nids de Basalte, Nids de Bois présente un récit spéculatif sur l’histoire du travail et de l’écologie à Maurice. Filmé à Albion et Flat Island, le film combine des images documentaires avec des séquences d’animation. La voix off d’un Paille-en-queue, oiseau endémique originaire de ces îles, transmet les histoires orales héritées de ses ancêtres, portant sur l’évolution de la vie et des différentes populations de l’archipel.

À Albion, l’artiste a filmé la fouille de sauvetage et l’analyse de restes de squelettes humains et d’objets personnels d’un cimetière non identifié situé dans une ancienne plantation de canne à sucre. Quant à Flat Island, elle avait été utilisée comme lieu de quarantaine et centre de détention au XIXe siècle afin d’isoler les travailleurs pendant les épidémies de choléra. Les images animées s’inspirent d’indices récupérés dans les archives coloniales afin de contester les récits biaisés qui y sont consignés. En mettant en lumière ces effacements à travers la fiction, l’œuvre cherche à guérir les cicatrices du territoire. Elle propose des lectures de terrain alternatives pour raconter ces difficiles histoires de disparition et d’engagisme*.

La projection de Nids de Basalte, Nids de Bois le 27 février 2024 au Jeu de Paume sera la première française du film.

* L’engagisme est une forme atténuée de servage qui a pallié le manque de main-d’œuvre après l’abolition de l’esclavage.

L'artiste

Clara Jo, née aux États-Unis en 1986, vit et travaille à Berlin, est diplômée du Bard College et de l’Universität der Künste. Elle travaille avec le cinéma, la photographie et l’installation pour reformuler des appréhensions du monde en mêlant les sens. Elle joue avec les récits spéculatifs et propose des lectures alternatives au discours historique officiel via les empreintes matérielles et leur effacement. Dans ses œuvres, elle convoque le regard humain et non-humain afin d’imaginer des fictions collectives en réponse à des moments de crise.

Son travail a été montré à Martin Gropius Bau (Berlin), Centre Pompidou (Paris), ARKO Art Center (Séoul), Royal Academy of Arts (Londres), Spike Island (Bristol), Hamburger Bahnhof (Berlin) et Edith-Russ-Haus für Medienkunst (Oldenbourg). Parmi ses bourses et résidences, on peut citer : Art Explora (Paris), l’Akademie Schloss Solitude (Stuttgart) et Smithsonian Artist Research Fellowship (États-Unis).

Commissaire : Marta Ponsa, responsable des projets artistiques et de l’action culturelle au Jeu de Paume.

Concept et design : Studio Lob & Theodor Hillmann
Développement du site Internet : Theodor Hillmann
Modèles 3D : Noam Rezgui
Musique et mixage sonore : Graeme Arnfield
Texte en voix off : Aqiil Gopee

Remerciements particuliers : Art Explora Paris, Goethe-Institut London, Gropius Bau Berlin, The Mauritian Archaeology and Cultural Heritage (MACH) Project.