fbpx
Indice Nikkei, 2003-2013
Indice Nikkei, 2003-2013 Vue de l'exposition "Natacha Nisic. Écho".
Jeu de Paume, Paris,
15 octobre 2013 / 26 janvier 2014
Natacha Nisic
Photo Romain Darnaud, © Jeu de Paume

Portrait filmé

Natacha Nisic. Écho

Dans l’œuvre de Natacha Nisic (née à Grenoble en 1967), s’exerce une recherche constante du rapport invisible, voire magique, entre les images, les mots, l’interprétation, le symbole, le rituel. Son travail tisse des liens entre des histoires, récits du passé et du présent, pour révéler la complexité des rapports entre le montré et le caché, le dit et le non-dit. Lauréate de la Villa Kujoyama en 2001 et de la Villa Médicis en 2007, Natacha Nisic a fait l’objet de nombreuses expositions où la question de l’image est mise en jeu par le recours à différents médiums : super-8, 16 mm, vidéo, photographie et dessin. Ces images fixes ou en mouvement fonctionnent comme substrat de la mémoire, mémoire tendue entre sa valeur de preuve et sa perte, et sont autant de prises de position sur le statut des images et les possibles de la représentation.