Info

Le Jeu de Paume – Paris est fermé jusqu’au 28 septembre 2024 en raison des Jeux Olympiques. Retrouvez nos expositions à Tours, Reims et Paris Plages.

PING-PONG : Atelier 3-6 ans, expositions Julia Margaret Cameron et Victor Burgin.
© Jeu de Paume

Partages d'expérience

Ping-Pong

En lien avec les expositions Julia Margaret Cameron et Victor Burgin

Atelier de création 3-6 ans « La matière de l'image » avec Camila Salame

Après avoir découvert l’exposition « Julia Margaret Cameron. Capturer la beauté », les enfants ont expérimenté différents procédés, gestes et « accidents » photographiques, présents dans la pratique de l’artiste. À l’aide de peinture, d’encres ou de papier colorés, ils ont fait couler, recouvert, débordé, et gratté, reproduisant les gestes de l’artiste. Une fois terminé, tous les portraits ont été regroupés au sein d’un album à emmener chez soi.  

Visite en famille « Rendez-vous avec les images » avec Olivier Galanti

Enfants et adultes ont découvert de manière participative le travail de Julia Margaret Cameron, au travers d’un jeu de pistes et d’indices. Ils ont exploré les particularités de ses portraits photographiques, l’utilisation de la lumière (en dessinant un profil à partir de son ombre), les effets de flou (en jouant sur la prise de vue avec un appareil actuel) ou encore les mises en scènes. Les familles ont ensuite observé les astronautes et la lune de Dear Urania, de Victor Burgin. En écho à cette œuvre, ils ont fini leur visite en écrivant une lettre, envoyée depuis la planète Jeu de Paume.  

Visite contée « L'image imaginée » avec Florence Desnouveaux

Pendant les visites contées, la conteuse a tissé des histoires étranges : une poule fantôme a aidé Julia Margaret Cameron dans son studio photographique. Lynette s’est transformé en roses pour échapper à sa grand-mère et une reine a construit une tour pour toucher la lune. A la fin du parcours, les familles ont également imaginé un conte à partir des images qui les entourent. 

Voici les histoires inventées, nées de l’imagination des familles présentes lors des visites :  

L’histoire commence dans une grande maison, où vivait une dame chocolat, qui se déguisait en chevalier. 
Elle enfile un chapeau, elle prend son épée et son bouclier. 
Quand soudain, un fantôme-fenêtre apparaît. 
Quand la dame chocolat l’aperçoit, elle se met à crier très fort. 
Le fantôme-fenêtre se transforme alors en chipolata. 
La dame chocolat décide alors de la couper en morceaux avec son épée et de la manger.   

Il était une fois un extraterrestre invisible. 
Il est en train de faire de la peinture sur un tableau.
Quand soudain, un orage éclate. 
Lorsqu’il entend l’orage, notre extraterrestre invisible s’enfuit en volant, et en traversant les murs. 
Il arrive jusqu’à son vaisseau spatial, il rentre à l’intérieur et va sur la lune. 
Quand il arrive sur la lune, il découvre une chaise et reprend sa peinture.  

Il était une fois un lion orange, dans la savane, qui ressemblait à un immeuble. 
Il est en train de courir. 
Soudain, il y a la lumière du soleil, qui lui fait mal aux yeux. 
Aveuglé par le soleil, il rentre dans la maison. 
Il y découvre une paire de lunettes en peau de zèbre. 
Il voit alors tout autour de lui mais en rayures noir et blanc. 
Il n’aime pas ça du tout. 
Malheureusement, elles restent collées sur son museau et sur ses yeux. 
Il se rend compte alors que les lunettes ont le pouvoir de se transformer en Mamé Suzanne. Il se met alors à cuisiner.