Marie Losier. Confettis atomiques !
Rétrospective et carte blanche
du 05 novembre
au 23 novembre 2019
Jeu de Paume, Paris



Marie Losier fait jaillir l’underground des sous-sols pour l’amener sur les toits new yorkais, les plages du Portugal et les rings de Mexico. En 16 millimètres, en couleurs et en musique, son œuvre chatoyante est une fontaine de jouvence drôle et poignante.

Aujourd’hui célébrée à Cannes, au MoMA ou à la Berlinale, Marie Losier a commencé par filmer à New York, sur ses propres deniers, à la Bolex, en 16mm. Batailles de spaghettis ou de gâteau à la crème, séances de déguisement psychés, trucages improvisés, ce qui commence comme un prétexte pour filmer ses amis de l’underground mute rapidement en véritables courts-métrages drôles, profonds et touchants. Bien vite, Marie Losier s’affirme comme une cinéaste-portraitiste hors pair, centrant son œuvre, particulièrement sensible, sur des artistes irrésistibles et insolents, comme les cinéastes avant-gardistes Richard Foreman, Jackie Raynal, Guy Maddin ou les frères Kuchar, cinéastes jumeaux de l’underground des années 1950, mais aussi le musicien Tony Conrad ou encore Alan Vega du groupe Suicide.

S’éloignant des conventions biographiques, elle privilégie les mises en scènes oniriques, l’humour et la poésie créant ainsi des images inattendues, d’une beauté saisissante et débordantes d’énergie. Cette rétrospective est l’occasion de voir et revoir ses courts et longs-métrages, de découvrir une ample sélection de films rares qui l’ont influencée et qui habitent son univers et de rencontrer certains des personnages magnifiques et farfelus qu’elle a filmés comme Felix Kubin ou April March entre beaucoup d’autres…

Programmateurs : Antoine Barraud et Marie Losier

Renseignements : infoauditorium@jeudepaume.org
Accès dans la limite des places disponibles
3 euros / gratuit sur présentation du billet du jour d’accès aux expositions