Florence Henri
Dossier documentaire
du 24 février
au 17 mai 2015
Jeu de Paume, Paris

Dossier documentaire, mode d'emploi
Conçu par le service éducatif, en collaboration avec l’ensemble du Jeu de Paume, ce dossier propose aux enseignants et aux équipes éducatives des éléments de documentation, d’analyse et de réflexion.

Il se compose de trois parties :
— Découvrir l’exposition offre une première approche du projet et du parcours de l’exposition, des artistes et des œuvres, ainsi que des repères chronologiques et iconographiques.
— Approfondir l’exposition développe plusieurs axes thématiques autour du statut des images et de l’histoire des arts visuels, ainsi que des orientations bibliographiques et des ressources en ligne.
— Pistes de travail comporte des propositions et des ressources pédagogiques élaborées avec les professeurs-relais des académies de Créteil et de Paris au Jeu de Paume.

Téléchargez le dossier documentaire (PDF) en bas de page.


L'exposition
« Influencées par le constructivisme, le cubisme ou le surréalisme, les pratiques photographiques de la période des avant-gardes européennes de l’entre-deux-guerres ont conduit, à travers l’expérimentation avec le médium, à de nouvelles façons de voir, de connaître et de représenter le monde.
Le travail photographique de Florence Henri s’inscrit pleinement dans ce climat d’euphorie créative, où la technologie, l’urbanisme ou le cinéma incarnaient, aux côtés de la photographie, l’esprit d’innovation et de progrès, mais aussi l’anticonformisme à l’égard de l’ordre visuel dominant.

Les expérimentations photographiques de Florence Henri autour des mécanismes de la perception – ses études sur la perspective, la profondeur de champ et les effets optiques obtenus par l’utilisation de procédés comme les miroirs, la double exposition, le collage ou le photomontage – sont devenues des références indiscutables de l’histoire de la photographie moderne.
La pratique de l’autoportrait est indéniablement l’un des aspects les plus connus et reconnus de l’artiste. La mise en scène qu’elle fait d’elle-même dans ses nombreuses compositions où elle introduit des miroirs et d’autres objets offre un passionnant récit poétique de l’émergence d’une subjectivité personnelle. On pourrait dire que les autoportraits de Florence Henri marient l’esthétique de la composition en trompe-l’œil et les expérimentations formelles caractéristiques de cette époque qui cherchent à subvertir la photographie conventionnelle, avec en plus une relation critique à l’égard des normes sociales qui encadrent inévitablement l’identité personnelle. En ce sens, les portraits qu’elle réalise de son cercle d’amis et de ses connaissances évoquent aussi, avec la même intensité que les autoportraits, la vulnérabilité intrinsèque de l’« exposition » au regard d’autrui. Mais elle étend, avec autant de rigueur, ses recherches formelles à des sujets comme l’architecture, le paysage ou le monde des objets, toujours mue par la volonté d’inventer de nouvelles relations entre l’espace, la forme, la lumière et le volume. »

Marta Gili, « Préface », in
Florence Henri. Miroir des avant-gardes, 1927-1940,
Paris, Jeu de Paume / Arles, Photosynthèses, 2015, p. 7.




Contacts
Chargée des publics scolaires et des partenariats
Pauline Boucharlat : 01 47 03 04 95 /
paulineboucharlat@jeudepaume.org

Réservation des visites et des activités
Marie-Louise Ouahioune : 01 47 03 12 41 /
serviceeducatif@jeudepaume.org

Responsable du service éducatif
Sabine Thiriot
sabinethiriot@jeudepaume.org

Conférenciers et formateurs
Benjamin Bardinet : 01 47 03 12 42 /
benjaminbardinet@jeudepaume.org
Ève Lepaon : 01 47 03 12 42 /
evelepaon@jeudepaume.org

Professeurs-relais
Céline Lourd, académie de Paris
celinelourd@jeudepaume.org
Cédric Montel, académie de Créteil
cedricmontel@jeudepaume.org
Document PDF téléchargeable

Articles liés