Florence Lazar et Raphaël Grisey : "Prvi deo" [Première partie]
Projection suivie d’une discussion avec Joël Hubrecht et Florence Hartmann, en présence des réalisateurs
le 30 avril 2019
18h00 - 20h30
Jeu de Paume, Paris

À l’occasion de l’exposition dédiée à Florence Lazar, le Jeu de Paume vous propose de découvrir, à l’auditorium, des films non présentés dans les salles.

Prvi deo [Première partie], film de 2006, sera projeté à l'occasion de cette seconde soirée consacrée aux représentations de la guerre et à l’histoire du démantèlement de la Yougoslavie. Cette projection sera suivie d’une discussion avec Joël Hubrecht, chargé de mission à l’Institut des Hautes Études sur la Justice et Florence Hartmann, journaliste, essayiste, ancienne porte-parole et conseillère Balkans auprès du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie, en présence de Florence Lazar et Raphaël Grisey.

Le film a été réalisé à l'occasion d’un procès à Belgrade, premier du genre en Serbie, au cours duquel des Serbes ont été accusés de crime de guerre, pour leur participation au premier grand massacre des guerres yougoslaves des années 1990, perpétré à Ovcara, près de Vukovar, en 1991.
Dans un hôtel de Belgrade, les familles des victimes croates évoquent leurs observations du procès, racontent les événements et discutent de leur situation.
À Vukovar, dans une voiture roulant de nuit dans la ville, une voix parle de traces invisibles.
À l'intérieur du tribunal, les familles et des avocats parlent de pièces à conviction et des enjeux du procès.
Deux scènes, dans la salle des disparus à Zagreb et sur le lieu du crime, témoignent de l’événement passé.

L’objet du film n’est pas de rendre compte directement du déroulement du procès mais de le donner à voir comme un instrument de remémoration et comme un processus lent d’établissement des faits. Vukovar et Belgrade sont deux lieux où la réalité et la représentation de la guerre sont différentes, incompatibles et restent irréconciliables.
À partir de la restitution d’histoires personnelles et fragmentaires se découvre la macro histoire du démantèlement de la Yougoslavie. Le film traduit, à travers différents registres narratifs, ces processus lents en cours dans la région et propose un parcours mental, où les représentations de la guerre sont évoquées à partir de ceux qui ont perdu leurs proches.



Prvi deo [Première partie], film de 2006 : projection et discussion à l’auditorium du Jeu de Paume, le mardi 30 avril à 18 heures.
Dans le cadre des mardis jeunes : gratuit pour les étudiants, les moins de 26 ans et les abonnés. 3 euros ou gratuit sur présentation du billet du jour d’entrée aux expositions pour les autres visiteurs.

Accès libre dans la limite des places disponibles.
Renseignements : infoauditorium@jeudepaume.org

Articles liés