fbpx

Création en ligne

BHOPAL DISASTER – BBC – DOW DOES THE RIGHT THING - YES MEN 2004

Dans le cadre de "Identités précaires. Cycle Side Effects"

Du 10 au 20 juillet 2021

Jeu de Paume en ligne

Bhopal Disaster – BBC – Dow Does the Right Thing de Yes Men  fait partie de l’exposition «Identités précaires Cycle Side Effects»  proposée par Christophe Bruno en collaboration avec Samuel Tronçon et Chrystelle Desbordes, pour l’espace virtuel du Jeu de Paume.

En 2004, pour le vingtième anniversaire de la catastrophe de Bhopal, Andy Bilchbaum des Yes Men, activistes spécialistes de la « correction d’identité », se fait passer, en direct sur la BBC, pour un représentant de Dow Chemical.

À l’occasion du vingtième anniversaire de la catastrophe de Bhopal, qui a fait des dizaines de milliers de morts et d’invalides n’ayant jamais reçu de véritable indemnisation, les Yes Men se sont fait passer pour des porte-parole de Dow Chemical, la multinationale de l’industrie chimique qui a racheté Union Carbide, qui détenait la majorité des parts de l’usine responsable de la catastrophe de Bhopal. Ils ont annoncé, en direct sur BBC World, que Dow avait prévu de revendre Union Carbide et d’utiliser les 12 milliards de dollars de la vente pour soigner les victimes, nettoyer le site de Bophal, ou financer la recherche sur les dangers des produits de la multinationale.
Pendant deux heures, la fausse information a été largement reprise par les médias, avant d’être démentie par Dow, décuplant ainsi sa propagation. Dans les minutes qui suivirent l’émission, le cours de l’action Dow a fortement chuté.

Les Yes Men

Les Yes Men sont deux activistes du canular (Jacques Servin et Igor Vamos, connus sous les pseudonymes de Andy Bichlbaum et Mike Bonanno), qui dénoncent le libéralisme par la caricature. Ils sont issus du collectif activiste et artistique RTMark. En se faisant passer pour des intervenants de l’OMC, ils ont entre autres prononcé des discours satiriques sur la privatisation du marché des votes, ou sur l’apologie de l’esclavage à domicile, qui n’ont pas suscité de réactions particulières de la part des spectateurs et participants présents, si ce n’est des remerciements. Ils ont ensuite diversifié leurs cibles, parmi lesquelles George W. Bush et le groupe chimique Dow Chemical. Le 12 novembre 2008, ils ont diffusé à cent mille exemplaires dans les rues de New York un faux numéro du New York Times titrant à la une « Iraq War Ends » (« La guerre d’Irak est finie »).
https://theyesmen.org/
https://theyesmen.org/hijinks-all