fbpx

Info

Le Jeu de Paume – Paris est fermé. Réouverture le 14 février pour l’exposition Thomas Demand.

Header img
Ugo Mulas 1972 Verifica 7, Il laboratorio. Una mano sviluppa, l'altra fissa. A sir John Frederick William Herschel [Vérification 7, Le laboratoire. Une main développe, l'autre fixe. À Sir John Frederick William Herschel]
Série Le Verifiche [Les Vérifications]
Épreuve gélatino-argentique sur aluminium
Paris, Centre Pompidou - Musée national d'art moderne - Centre de création industrielle
Photo © Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN-Grand Palais / Philippe Migeat
© Ugo Mulas Heirs. Tous droits réservés

Exposition

Renverser ses yeux

Autour de l'arte povera 1960 - 1975 : photographie, film, vidéo

Du 11 octobre 2022 au 29 janvier 2023

Jeu de Paume - Paris

Pour la première fois, le Jeu de Paume et LE BAL présentent une exposition thématique commune autour de l’utilisation des médias – photographie, film, vidéo – par les artistes italiens des années 1960 et du début des années 1970. Centrée autour du groupe de l’arte povera, elle s’ouvrira à divers compagnons de route du mouvement et au-delà, pour étudier la position des avant-gardes italiennes face à la photographie et à l’image en mouvement.

Cette exposition donne à voir l’extraordinaire richesse d’une période où les artistes italiens se sont appropriés le pouvoir narratif de la photographie, de la vidéo et du film. Des tableaux miroirs de Michelangelo Pistoletto aux grandes photographies sur toile de Giulio Paolini ou de Giovanni Anselmo, des œuvres sur photocopie d’Alighiero Boetti aux photomatons de Franco Vaccari ou aux vidéos de performance réalisées par Luciano Giaccari, elle dressera un panorama des expérimentations visuelles des avant-gardes italiennes de la période dans le domaine de l’image. Réponse italienne au Pop Art américain et contemporaine des travaux de la scène conceptuelle internationale, l’arte povera se voulait, selon les mots de Celant, un art simple, « une expression libre liée à la contingence, à l’événement, au présent », rapprochant l’art et la vie. Ces recherches sont, dans le même temps, profondément ancrées dans une culture et une histoire italiennes : en cela, elles aboutissent à la création de quelques-unes des œuvres les plus fécondes et les plus originales de la période, décloisonnant les genres et les disciplines.

Le titre de l’exposition « Renverser ses yeux », est une référence à l’œuvre éponyme de Giuseppe Penone, Rovesciare i propri occhi dont différentes versions sont présentes dans l’exposition. 

L’exposition sera présentée au printemps 2023 à Triennale Milano.

liste des artistes

Claudio ABATE – Carlo ALFANO Giovanni ANSELMO Alighiero BOETTI Pier Paolo CALZOLARI Elisabetta CATALANO Mario CRESCI Gino DE DOMINICIS Plinio DE MARTIIS Luciano FABRO Giosetta FIORONI Luigi GHIRRI Luciano GIACCARI Paolo GIOLI Laura GRISI Marcello GROTTESI Franco GUERZONI Paolo ICARO Mimmo JODICE Jannis KOUNELLIS Ketty LA ROCCA Piero MANZONI Plinio MARTELLI Antonio MASOTTI Paolo MATTEUCCI Eliseo MATTIACCI Fabio MAURI Mario MERZ Marisa MERZ Ugo MULAS Paolo MUSSAT SARTOR Hidetoshi NAGASAWA Ugo NESPOLO Luigi ONTANI Giulio PAOLINI Claudio PARMIGGIANI Pino PASCALI Luca PATELLA Giuseppe PENONE Gianni PETTENA Vettor PISANI Michelangelo PISTOLETTO Emilio PRINI SALVO (Salvatore Mangione) Gerry SCHUM Cesare TACCHI Franco VACCARI Michele ZAZA Gilberto ZORIO.

« La Cultura che vive », une série de performances de Romina De Novellis

Sur invitation de Marta Ponsa, responsable des projets artistiques, les actions de Romina De Novellis réinvestissent certaines attitudes de l’arte povera, avec une affirmation du corps féminin, dans un geste ouvertement écoféministe. Une manière de rappeler que arte est un mot féminin en italien.

infos pratiques

L’achat d’un billet plein tarif au Jeu de Paume vous donne accès à l’exposition au BAL à tarif réduit.