fbpx

Fermé

Le Jeu de Paume – Paris est actuellement fermé. Découvrez l’exposition Renverser ses yeux. Autour de l’arte povera dès le 11 octobre.

Création en ligne

Form@ts. Cycle Side Effects

Un projet en ligne proposé par Christophe Bruno, en collaboration avec Samuel Tronçon et Chrystelle Desbordes.

Du 16 mars au 22 octobre 2012

Jeu de Paume en ligne

L’exposition « Form@ts » s’intéresse à l’émergence, l’obsolescence et l’import-export des concepts et des formes artistiques, dans le contexte du réseau Internet. Elle propose des projets artistiques qui sont chacun représentatifs de la question du format, non pas en tant que forme figée, mais au contraire, en tant que représentation d’une hybridation, d’une friction entre plusieurs formes, souvent importées d’autres champs de la représentation et du savoir.

En effet, les propositions artistiques réunies dans cette exposition sont le résultat du croisement de différents médiums, contextes et formes, comme en témoignent leurs noms « web-ring », « live-coding ». Parfois encore, l’œuvre ne sera pas associée à un format en tant que tel, mais à un défaut, un « bug » structurel, en bref, à un « effet de bord » (« Side Effect »), faisant ainsi référence au titre du cycle.

En s’interrogeant sur les effets de bord et les frictions plus ou moins explicites des formats des œuvres présentées, le projet curatorial « Form@ts » essaiera de mettre en question un jeu dystopique et ironique, ainsi qu’une vision kafkaïenne contournant les us et coutumes du monde de l’art : en marge de l’exposition, un dispositif de recherche expérimental de « curating assisté par ordinateur et de gestion des risques artistiques », ArtWar(e), est en cours d’élaboration. Son objectif est de tenter de visualiser automatiquement dans les réseaux sociaux, des vagues d’émergence, d’obsolescence, et des phénomènes d’import-export de concepts artistiques, comme de repérer des formats. Contrairement à l’histoire de l’art qui nomme les formes une fois qu’elles sont devenues identifiables et formatées, ArtWar(e) a l’ambition de détecter ces tendances au moment de leur émergence, alors qu’elles n’ont encore aucun nom et qu’elles n’ont pas reçu le label d’art.

ArtWar(e)

ArtWar(e) est un projet de Christophe Bruno & Samuel Tronçon.
Production Les CAPUCINS – centre d’art contemporain, ville d’Embrun (direction artistique Caroline Engel) dans le cadre du projet européen SMIR (espaces Multimédia pour l’Innovation et la Recherche en production culturelle) / programme Alcotra.

Cycle "Side Effects"

Peu de temps après sa création, le World Wide Web est passé du statut de nouvel espace utopique d’échanges, à celui de laboratoire de la marchandisation des rapports sociaux. Les mondes industriel, universitaire, politique et artistique ont vécu les répliques de cette transition rapide et ont réagi chacun à leur manière. Oscillant entre phases d’utopie et de dystopie, l’Internet s’est révélé être un lieu d’expérimentation, d’émergence ou de recyclage de formats, parfois clairement identifiés comme artistiques, parfois en marge du monde de l’art, voire en rupture avec ce dernier.

En collaboration avec :
> Recherche en théorie du réseau et logique mathématique : Samuel Tronçon, philosophe et directeur de l’équipe de recherche sur le réseau, Resurgences.eu
> Recherche en histoire de l’art : Chrystelle Desbordes, docteur en histoire de l’art et critique d’art