fbpx
Header img
Onnatachi no shōgen: Rōdō undō no naka no senkuteki joseitachi | Témoignages de femmes : pionnières dans le mouvement ouvrier au Japon Haneda Sumiko, 1996 © Kanatasha Inc.

Cinéma

Projection

Dans le cadre du cycle Prendre soin. Autour des films de Haneda Sumiko

Le 27 novembre 2022

à 15h

Jeu de Paume - Paris

Projection d’un film, avec Christine Levy, historienne des féminismes au Japon (université de Bordeaux Montaigne).

Onnatachi no shōgen: Rōdō undō no naka no senkuteki joseitachi | Témoignages de femmes : pionnières dans le mouvement ouvrier au Japon
Haneda Sumiko, Japon, 1996, 16 mm (numérique), couleur, 94 min, vo st fr

En 1982, le chercheur socialiste Ishidō Kiyotomo organise une table ronde avec des militantes ayant participé à l’essor du mouvement syndical, de l’ère Taishō (1912-1925) à l’ère Shōwa (1926-1989). À sa demande, Haneda enregistre cette réunion. Stimulée par son désir de « préserver l’histoire de ces femmes », la réalisatrice ajoute à l’enregistrement des séquences complémentaires. Dans le film, la discrimination et la domination subies par ces militantes sont racontées à la première personne.

Exclues de la participation politique dès les débuts de la modernisation, à la fin du XIXe siècle, quelles ont été les réponses des femmes qui désiraient s’engager dans la vie publique ? Quels moyens ont-elles mis en avant pour s’exprimer et protester ?  Quels courants politiques pouvaient répondre – ou non – à leur aspiration à l’égalité ?

 Christine Lévy est agrégée de langue et civilisation japonaises, maîtresse de conférences retraitée et chercheure associée au Centre de Recherches sur les civilisations de l’Asie Orientale (UMR 8155 Paris). Elle travaille sur la globalisation et les enjeux du féminisme transnational au Japon. Elle a notamment co-dirigé les ouvrages Genre et modernité au Japon : la revue littéraire Seitô (1911-1916) et la femme nouvelle (PUR, 2014) et Parcours féministes dans la littérature et société japonaises de 1910 à 1930 (L’Harmattan, 2016).