Info

Le Jeu de Paume – Paris est fermé jusqu’au 28 septembre 2024 en raison des JOP de Paris 2024. Le Jeu de Paume – Tours est ouvert.

Header img
Dear Urania, 2016, Vidéo en boucle.
© Victor Burgin

Colloque

Journée d'étude

Consacrée au travail de Victor Burgin

Samedi 09 décembre 2023 • 11:00

Jeu de Paume - Paris

Consacrée au travail de Victor Burgin, cette journée d’étude s’articule autour du projet de l’exposition, des écrits théoriques de l’artiste, de quelques aspects fondamentaux de sa pratique artistique, et enfin, de libres interprétations d’une sélection de ses œuvres.

Matinée

11:00 – 11:30 « Genèse de l’exposition »
Dialogue entre Pia Viewing, chercheuse et commissaire au Jeu de Paume et Victor Burgin autour du projet de l’exposition.

11:30 – 12:30 « Les écrits de Victor Burgin »
Conversation entre Victor Burgin et Barbara Le Maître (université Paris Nanterre) autour des écrits théoriques de Victor Burgin et de sa conception des images.
Modération : Teresa Castro (université Sorbonne Nouvelle) et Nicolas Vieillescazes (éditions Amsterdam).

Après-midi

14:00 – 16:00 « Entre photographie, vidéo, littérature, cinéma et musique »
Marianne Massin (Sorbonne Université)
Palimpsestes, échos et disjonctions dans l’œuvre de Victor Burgin
Raymond Bellour (C.N.R.S.)
Afterlife, Second Life
Modération : Valérie Mavridorakis (Sorbonne Université).

16:00 – 16:30 : projection de The Little House (2005, 17 mm)

16:30 – 18:30 « Quatre regards sur quatre œuvres »
Ali Akay (université des Beaux-Arts Mimar Sinan)
A Place to Read (2010)
Jennifer Verraes (université Paris 8-Vincennes-Saint-Denis)
The Little House (2005)
Fabrice Lauterjung (École Supérieure d’Art et Design de Saint-Étienne)
Dear Urania (2016)
Aïna Rahery (hsitorienne de l’art, écrivaine et curatrice)
Tales from Freud : Olympia (1982), Gradiva (1982), Portia (1984)

Tarifs

Gratuit pour les Amis du Jeu de Paume et les abonnés au Pass Image, réservation obligatoire.

Biographies

Ali Akay est professeur de sociologie à l’université de Beaux-Arts Mimar Sinan (Istanbul). Il a dirigé le département de Sociologie pendant 18 ans. Il a traduit en turc, dans les années 1980, Gilles Deleuze et Félix Guattari et publié une vingtaine de livres sur la sociologie, la philosophie et l’art contemporain. Commissaire d’expositions d’art contemporain, il a monté des expositions à Istanbul, Paris, Taipei, Santiago, Strasbourg, Ljubljana, Athènes, Gumyru, Pristina, Seoul et est actuellement le commissaire d’exposition de la Biennale de Mardin (Mai 2024).  Il a aussi créé la revue Plato d’art contemporain, et Toplumbilim et Teorik Bakış.

Raymond Bellour, critique, écrivain, est directeur de recherche honoraire au C.N.R.S. Il écrit sur la littérature, le cinéma (L’Analyse du film, 1979, Le Corps du cinéma. Hypnoses, émotions, animalités, 2009, Pensées du cinéma, 2016), ainsi que sur les relations entre les modes d’images, de la peinture aux images numériques (tout ce qu’il nomme « l’entre-images » — deux recueils sous ce titre, 1990 et 1999, et La Querelle des dispositifs. Cinéma – Installations, expositions, 2012). Il est membre fondateur du comité de Trafic, « revue de cinéma ».

Teresa Castro est maîtresse de conférences en études cinématographiques et audiovisuelles à l’université Sorbonne Nouvelle. Ses travaux récents s’intéressent aux liens entre écologie, photographie et cinéma. Autrice de La pensée cartographique des images. Cinéma et culture visuelle (2011), elle a rédigé la présentation de l’ouvrage de Victor Burgin Le film qui me reste en mémoire (2019), et codirigé le volume Puissance du végétal et cinéma animiste (avec P. Pitrou et M. Rebecchi, 2020). Elle a également participé à l’ouvrage collectif Palmanova (2016).

Fabrice Lauterjung est artiste, cinéaste et critique de cinéma. Il a réalisé une vingtaine de films programmés aussi bien dans les festivals de cinéma que lors d’expositions d’art contemporain. Auteur des livres Vers cette neige, vers cette nuit (Éditions M.–) et Exercices d’exorcisme, Essai sur Hitler, un film d’Allemagne de Hans-Jürgen Syberberg (collection Beautés), il est chroniqueur-cinéma pour la revue Artpress et écrit régulièrement pour la collection Beautés ; il a aussi collaboré avec les revues De(s)générations, ZéroDeux, ZéroQuatre, Étoilements. Il enseigne le cinéma et l’art vidéo à l’Ecole Supérieure d’Art et Design de Saint-Etienne.

Barbara Le Maître est professeure en études cinématographiques à l’université Paris Nanterre. Elle a publié Entre film et photographie. Essai sur l’empreinte (2004), Zombie, une fable anthropologique (2015), Image versus médium featuring Mark Lewis (2022), et coédité divers ouvrages collectifs dont le récent Damiers, grilles, cubes. De la théorie de l’art aux fictions du cinéma (avec J. Jibokji et J. Martin, 2023). Ses travaux portent sur les relations entre le film et le musée ; les empreintes et les formes fossiles au cinéma ; le principe d’une archéologie des figurations ; l’analyse filmique et le discours de la fable.

Marianne Massin est professeure émérite de philosophie de l’art (Sorbonne université). Elle a publié Les Figures du ravissement. Enjeux philosophiques et esthétiques (2001), La Pensée vive. Essai sur l’inspiration philosophique (2007), Expérience esthétique et art contemporain (2013) et codirigé plusieurs ouvrages collectifs. Son travail porte sur les états de (dé)possession ; l’expérience esthétique ; les interactions entre les arts (notamment arts plastiques, littérature et musique).

Valérie Mavridorakis est professeure d’histoire de l’art contemporain à Sorbonne université. Son domaine de recherches porte principalement sur les nouveaux enjeux de la création artistique depuis les années 1960, spécialement dans l’art américain (art minimal, conceptuel et post-conceptuel). Autrice de nombreux articles sur des artistes tels que Carl Andre, Richard Artschwager, Donald Judd, Robert Morris, Fred Sandback, Robert Smithson, elle a récemment publié Siah Armajani. Pragmatisme et anarchie (2021) et codirigé le recueil Faire, faire faire, ne pas faire. Entretiens sur la production de l’art contemporain (2021, avec J-M Bolay, B. Le Pimpec, I. Parvu).

Aïna Rahery est historienne de l’art. Elle travaille sur la rencontre entre des espaces hétérogènes et sur les pratiques de conciliation ou de domination qui en résultent. Ancienne élève de l’ENS de la rue d’Ulm, elle a été professeure d’histoire et théorie des arts à l’Ecole Supérieure d’Art du Pays Basque jusqu’en 2015, tout en menant des recherches doctorales sur la scène artistique franco-sénégalaise après l’indépendance. L’essentiel de son travail théorique passe par l’oralité et la construction collective, depuis la co-organisation du séminaire « En Marge – l’histoire de l’art en France face aux cultural studies » avec Emilie Bouvard à l’ENS en 2008, jusqu’à la programmation du cycle « ON BRAQUE LE CANON ! art et littérature remodelés par les désirs féministes » d’octobre à décembre 2023 à la galerie SEE Marais. https://holdup21.com/festival/

Jennifer Verraes est maîtresse de conférences en études cinématographiques le cinéma à l’université Paris 8-Vincennes-Saint-Denis. Ses travaux visent à mettre au jour les articulations entre histoire du cinéma, des techniques et des sciences humaines aux XXe-XXIe — notamment à travers l’histoire de la parole et de son enregistrement au cinéma. Elle a codirigé les collectifs Muséoscopies. Fictions du musée au cinéma (avec J. Jibokji, N. Pernac et B. Le Maître, 2018) et Cinéma muséum. Le musée d’après le cinéma (avec B. Le Maître, 2013), et également traduit l’ouvrage de Fredric Jameson, Fictions géopolitiques : cinéma, capitalisme, postmodernité (2011).

Nicolas Vieillescazes est traducteur. Il est directeur éditorial aux éditions Amsterdam depuis 2016 et écrit sur le cinéma et la théorie contemporaine. Il travaille actuellement sur la traduction d’un recueil de textes de Victor Burgin, L’hétérotopie cinématique : idéologie et esthétique (éditions Mimésis, à paraître). Il a notamment traduit Dipesh Chakrabarty, David Harvey, Fredric Jameson, Timothy Mitchell ou encore Alberto Toscano.

Pia Viewing est historienne de l’art, et commissaire d’expositions historiques et contemporaines au Jeu de Paume depuis 2014. Elle a travaillé dans plusieurs centres d’art contemporain en France et à l’étranger. Entre 2007 et 2014, elle a dirigé le Centre Régional de la Photographie Hauts-de-France

Organisation :
Mélanie Lemaréchal, Marta Ponda, Pia Viewing (Jeu de Paume).
Barbara Le Maître, Laboratoire HAR (Université Paris Nanterre).
Teresa Castro, Laboratoire IRCAV et Nicolas Vieillescazes (Université Sorbonne Nouvelle).