Duroia eriopila, Métamorphose des insectes du Suriname
Duroia eriopila, Métamorphose des insectes du Suriname Planche XLIII, 1705

Création en ligne

MÉTAMORPHOSE DES INSECTES DU SURINAME - MARIA SIBYLLA MERIAN

Dans le cadre de "A propos du Chthulucène et de ses espèces camarades"

Du 01 octobre 2017 au 31 mai 2018

Jeu de Paume en ligne

Métamorphose des insectes du surinames  de Maria sibylla Merian  fait partie du projet  « A propos du Chthulucène » proposé par Maria Ptqk pour l’espace virtuel du Jeu de Paume.

La Métamorphose des insectes du Suriname, publié en 1705 par la naturaliste Maria Sibylla Merian, est une œuvre d’illustration scientifique qui marque un tournant dans l’histoire de l’entomologie. Maria Sibylla Merian est en effet la première personne à documenter avec précision le cycle de vie des insectes et à démentir les croyances de l’époque qui les considéraient comme des créatures diaboliques jaillissant spontanément de la boue en putréfaction. Ses nombreuses illustrations, très détaillées, montrent les relations symbiotiques et complexes entre les insectes et les fleurs, anticipant le concept de symbiose qui n’apparaîtra qu’au XIXe siècle. Sa classification des papillons, qui atteint 186 espèces, est toujours utilisée de nos jours.

Écrit à l’origine en latin et en néerlandais (à une époque où les études scientifiques se publiaient en latin), La Métamorphose des insectes du Suriname est aussi la première œuvre à représenter la faune et la flore de cette colonie néerlandaise d’Amérique du Sud et signaler les noms et usages des plantes par les cultures indigènes locales.

Maria Sibylla Merian

Maria Sibylla Merian (1647-1717), exploratrice, illustratrice et naturaliste d’origine suisse, est considérée comme une des fondatrices de l’entomologie moderne. À 28 ans, elle publie deux ouvrages intitulés Le Nouveau Livre des fleurs et La Transformation merveilleuse et l’incroyable alimentation florale de la chenille. À 52 ans, séparée de son mari, elle entreprend avec sa fille un voyage au Suriname, où elle réalise les nombreuses observations d’insectes, en particulier de papillons, qui seront à l´origine de son œuvre majeure. À son retour en Europe, elle donne des cours d’illustration et commercialise des pigments naturels qu’elle fabrique elle-même. Son œuvre reste une référence tant pour l´histoire des sciences naturelles comme pour celle de l’illustration scientifique.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Anna_Maria_Sibylla_Merian