É Noite na América
É Noite na América 2021 16mm numérisé en HD © Ana Vaz ANA VAZ

Cinéma

Natures Enragées

le cinéma d'éco-terreur

Le 30 novembre 2021

à 19h

Jeu de Paume Paris

Soirée cinéma avec les interventions d’Ana Vaz, artiste ; Clémence Seurat, programmatrice artistique et Juliana Fausto, philosophe.
Autour de l’exposition « Il fait nuit en Amérique » d’Ana Vaz

Sous-genre de la SF, le cinéma éco-terreur a peuplé l’imaginaire des productions internationales des Amériques jusqu’à l’Asie à partir des années 1950. Marqués par le choc de la bombe atomique et la naissance d’une conscience écologique, ces films mettent en scène une « nature » enragée prenant corps dans des personnages autres-que-humains — reptiles, gorilles, fourmis, champignons, oiseaux, grenouilles, requins — qui arrivent pour troubler les conquêtes d’une humanité colonisatrice et technologique. Rendus monstrueux, ces êtres tissent des contre-récits critiques de la modernité tout en étant les enfants illégitimes. « Love your monsters » pourrait être la phrase balbutiante que prononce la créature à Victor Frankenstein sur la mer de glace qui disparaît.

En résonance avec le film en cours Il Fait Nuit en Amérique, une fable d’éco-terreur d’Ana Vaz exposée au Jeu de Paume, la soirée « Love your monsters » propose une programmation de films d’artistes contemporains afin d’actualiser le sous-genre à l’aune des effondrements d’aujourd’hui. Ces projections s’entremêlent avec une conversation à trois voix, entre l’artiste Ana Vaz, la philosophe brésilienne Juliana Fausto et l’éditrice et programmatrice Clémence Seurat, pour explorer les potentiels narratifs des formes mutantes qui surgissent des failles ouvertes par les altérations environnementales et des extinctions en cours, et avec lesquelles cohabiter.

Avec des films de Karrabing Film Collective, Beatriz Santiago Muñoz, Rei Hayama, Scott Barley et Ana Vaz.

Les films projetés

Scott Barley
Passing, 2017, 2′

Karrabing Film Collective
The Mermaids, or Aiden in Wonderland, 2018, 26′

Beatriz Santiago Muñoz
Gosila, 2018, 10′

Ana Vaz
Atomic Garden, 2018, 7′

Rei Hayama
On the Collinear and reflected On the Water, 2018 3’50 »

Les intervenant.e.s

Ana Vaz (née en 1986 à Brasília, Brésil) est une artiste et cinéaste. Dans ses films, qui prennent la forme de collages expérimentaux d’images et de sons, elle réfléchit sur des situations historiques et des contextes géographiques marqués par des récits de violence et de répression. L’impact du colonialisme et la ruine écologique sont la toile de fond de ses « films-poèmes » immersifs. Sa pratique peut également s’incarner dans l’écriture, la pédagogie critique, ou la programmation de films ou d’événements. Ana Vaz est membre fondateur du collectif COYOTE, un groupe interdisciplinaire travaillant sur les questions écologiques dans leurs dimensions politiques et sensibles.

Clémence Seurat est éditrice et programmatrice artistique, elle investigue les champs de réflexion et d’action liés à l’écologie politique. Elle a cofondé 369 avec Jérôme Delormas et Fanette Mellier, une maison d’édition plurielle qui connecte les savoirs, les arts, les technologies, le design et la recherche.  À l’issue de son expérience au sein du programme d’expérimentation Speap dirigé par Bruno Latour, elle a cofondé COYOTE avec Tristan Bera, Nuno da Luz, Elida Høeg et Ana Vaz, un collectif qui produit des formes conceptuelles et expérimentales élargies à l’intersection de l’écologie, des arts et de la politique. Après huit années passées à la Gaîté Lyrique, elle est associée au médialab de Sciences Po. Elle a dirigé la publication Controverses mode d’emploi (Presses de Sciences Po, 2021), enseigne le cours « Culture et enjeux du numérique » à Sciences Po et initie actuellement une enquête collective sur le territoire de Sevran

Juliana Fausto est philosophe et écrivain. Auteur d’Une cosmopolitique des animaux (n-1 éditions, 2020), elle est titulaire d’une licence en philosophie de l’UFRJ, d’une maîtrise en littérature de la PUC-Rio et d’un doctorat en philosophie de la même université. Elle développe une recherche postdoctorale depuis 2017 dans le programme de troisième cycle en philosophie de l’Universidade Federal do Paraná au Brésil, avec une bourse PNPD/CAPES. Ces dernières années, elle a participé à des projets de collaboration avec des artistes tels que Cecilia Cavalieri, Daniel Steegmann-Mangrané, Maya Da-Rin, Luisa Marques et Ana Vaz, entre autres. Elle est chercheuse à species – Núcleo de Antropologia Especulativa/UFPR et à Inuma – Interfaces humano não humano/UFS.

Infos pratiques

Plein tarif : 5€
Tarif réduit : 3€
Gratuité
Voir les conditions de gratuité et de réduction tarifaire