fbpx

Fermé

Le Jeu de Paume – Paris est actuellement fermé. Découvrez l’exposition Renverser ses yeux. Autour de l’arte povera dès le 11 octobre.

Performance

Il gioco della Campana

Performance de la série « La Cultura che Vive » par Romina De Novellis

Le 29 novembre 2022

De 11h à 18h

Jeu de Paume - Paris

L’artiste Romina De Novellis (Naples, 1982) revisite des œuvres majeures de l’arte povera dans une perspective écoféministe. Elle propose de réinterpréter et d’actualiser certains thèmes et motifs de l’arte povera, afin de repenser, en résonance avec ce courant, les relations entre les genres et entre tous les êtres vivants.

Il gioco della Campana, 2018 [La marelle]

L’Italie ainsi que les pays du Sud de l’Europe sont des portes d’entrée de l’immigration depuis le continent africain. Avec L’Italia rovesciata, Luciano Fabro suspendait la botte Italienne à l’envers, questionnant avec ironie la représentation nationale, ainsi que notre perception de l’espace.
De Novellis présente la géographie des flux migratoires sous la forme d’un jeu populaire :  une marelle. L’Italie y est le prolongement du continent Africain et la voie permettant de cheminer du Sud vers le Nord. Chaque case représente un pays africain d’où sont parti·e·s les émigrant·e·s, réfugié·e·s ou chercheur·euse·s d’asile, des territoires sur lesquels chaque joueur·euse doit sauter non sans danger pour arriver au but tant désiré. Les chrysanthèmes qui parsèment cette marelle semblent témoigner des résultats souvent tragiques de cette course. L’artiste s’inspire de la tradition des infiorate, des tapis de fleurs couvrant certaines rues de l’Italie à l’occasion de la fête chrétienne du Corpus Christo. Un groupe d’étudiants collaborera à la conception et réalisation de cette installation.

LA CULTURA CHE VIVE, UNE SÉRIE DE PERFORMANCES

L’artiste Romina De Novellis revisite des œuvres majeures de l’arte povera dans une perspective écoféministe. Elle propose de réinterpréter et d’actualiser certains thèmes et motifs de l’arte povera, afin de repenser, en résonance avec ce courant, les relations entre les genres et entre tous les êtres vivants.  Ainsi, le consumérisme, les inégalités, le poids du passé et la résistance des êtres vivants sont autant de préoccupations palpables dans ses performances où le corps de l’artiste femme entre en jeu. Ce faisant, Romina De Novellis imagine une série d’actions en résonance avec l’attitude militante et l’utilisation de matériaux simples de l’arte povera.

La preuve avec ce titre en forme d’hommage à l’artiste et écrivaine italienne Ketty La Rocca, inspiré de son collage, La cultura che non vive, réalisé en 1964. Les actions de Romina De Novellis réinvestissent certaines attitudes de l’arte povera, avec une affirmation du corps féminin, dans un geste ouvertement écoféministe. Une manière de rappeler que arte est un mot féminin en italien.

biographie

Romina De Novellis (1982) est une performeuse, artiste visuelle et chercheuse, née à Naples, ayant grandi à Rome et résidant à Paris depuis 2008. Avec une formation de danseuse, elle étudie le corps d’un point de vue anthropologique à travers le prisme des cultures méditerranéennes.

L’artiste utilise les théories écoféministes comme paramètre pour analyser et dénoncer les réalités oppressives de nos sociétés et les dichotomies nature-humanité, féminité-masculinité, nord-sud, scientifique-intuitif, pouvoir-corps, establishment- contre-culture. Son intention est de mettre en évidence la réappropriation des traits féminins par les femmes et les hommes, afin de remettre en question les modèles dominants.

Ses œuvres ont été présentées dans de nombreux contextes, dont le MAC – VAL à Ivry-sur -Seine, la Ca’ Pesaro International internationale d’art moderne et contemporain à Venise, le musée MADRE à Naples, la Biennale de Poznan en Pologne, l’Armory Show à New York, la Fondation Villa Datris, l’Espace Louis Vuitton, le Palais de Tokyo, le Musée de la Chasse et de la Nature à Paris, entre autres.

En 2019, Romina De Novellis a initié un projet de résidence d’artistes et chercheurs appelé Domus Artist Residency, basé à Galatina, en Italie.

Romina De Novellis est représentée par la Galerie Alberta Pane – Paris/Venise.

infos pratiques

Dans les salles de l’exposition, gratuit sur présentation du billet d’entrée au Jeu de Paume.

Performances organisées sur une invitation de Marta Ponsa, responsable des projets artistiques.